Sommeil : quels sont les aliments à privilégier pour bien dormir ?

Essentiel à notre bonne santé, le sommeil est considéré comme dégradé dès lors que sa durée quotidienne est inférieure à 7 heures. Zoom sur les aliments à mettre dans son assiette pour renouer avec des nuits réparatrices. 

Le 16 mars 2021

Expertises :

Nos experts prennent la plume !

Naturopathe, praticienne en hypnose et Experte monMARTIN, Aurélie Guyot nous livre ses conseils pour améliorer la qualité de notre sommeil au quotidien. 

Quelques chiffres sur le sommeil

  • La proportion de personnes déclarant des problèmes de sommeil se maintient à un niveau élevé depuis le premier confinement : plus de 60 % vs 49 % en 2017.

  • Le sommeil de l'adulte est considéré comme dégradé lorsque sa durée est inférieure à 7 heures quotidiennes.

  • D’après le Baromètre Santé publique France, près de 28 % des personnes étaient en dette de sommeil en 2017. 

Comment se prépare le sommeil dans le corps ?

La mélatonine est l’hormone apportant l’information de nuit à l’organisme. Sa sécrétion débute à la tombée de la nuit, elle est cette voix qui signale qu’il fait noir et qu’il faut aller dormir ! La montée de mélatonine est déclenchée par la sérotonine, appelée “hormone du bonheur”. La sérotonine est elle-même fabriquée à partir du L-tryptophane, acide aminé essentiel apporté par la nourriture puisque le corps n’est pas en mesure de le produire.

Pour que cette cascade de sécrétion s’opère, le corps a besoin de différents minéraux, comme le magnésium, et de vitamines B qui se trouvent dans votre assiette.

Le GABA, un neurotransmetteur, joue également un rôle important dans votre sommeil. C’est un grand inhibiteur de l’activité cérébrale : il va permettre entre-autres de maîtriser ce petit vélo à pensées négatives, notamment au moment de l’endormissement. Et là aussi, cela se passe dans votre assiette !

Alimentation : les secrets pour bien préparer sa nuit de sommeil

Un dîner léger

Le dîner se prend 2 à 3 heures avant le coucher : s’il est pris trop tôt, la faim pourrait vous réveiller trop matinalement et s’il est pris trop tard, la température de votre corps sera trop élevée, vous serez en pleine digestion, alors que la température interne du corps doit baisser pour permettre le sommeil. Les repas trop copieux, trop lourds le soir nécessitant une longue digestion sont donc à éviter.

Limiter l'alcool et les sources de caféine

On lève le pied sur l’alcool et les sources de caféine, surtout s’ils sont consommés en fin de journée. C’est vrai que l’alcool va vous aider à trouver le sommeil ; cependant, il va altérer sa qualité en le rendant instable et en provoquant des éveils au cours de la nuit à cause des ronflements et des troubles respiratoires (apnée du sommeil).
La caféine présente dans le café, le chocolat noir, le thé ou dans les colas va, quant à elle, retarder l’endormissement et entraîner une instabilité du sommeil.

Favoriser la sécrétion de la mélatonine

Pour favoriser la sécrétion de la mélatonine, privilégiez plutôt les aliments riches en L-tryptophane : les œufs, la volaille, les poissons, les légumineuses, le riz complet, la banane, les prunes, les dattes, les figues, le soja, les noix, les amandes, les produits laitiers (avec parcimonie), les graines de courges, le chocolat. Votre sommeil se prépare toute la journée, alors pensez-y également pour votre collation de l’après-midi : un fruit ci-dessus et une poignée d’oléagineux c’est facile à transporter partout. Le petit carré de chocolat aussi, avec modération !

Apporter du magnésium

Le magnésium est surtout apporté par le chocolat, les céréales complètes, les oléagineux, les légumineuses, les fruits secs (bananes, figues, abricots...), les mollusques, le riz et le son d’avoine.

Augmenter la production de GABA

Pour accroitre votre production de GABA et ainsi favoriser la relaxation et le calme, privilégiez les produits d'origine animale, le soja, le chocolat, les fruits (banane, orange, avocat) et les oléagineux mais aussi les fèves, le persil, les épinards et le brocoli.

Et la tisane avant d’aller se coucher ! Vous allez instaurer un rituel qui deviendra un signal de sommeil pour le cerveau et la nature de la plante influencera positivement votre sommeil. Certaines plantes comme la valériane, l’aubépine, la passiflore ont des vertus calmantes ou relaxantes facilitant l’endormissement. Restez raisonnable sur la quantité d’eau au risque de devoir vous lever en pleine nuit.

Apporter des vitamines du groupe B

Les vitamines du groupe B (notamment B3, B6, B9, B12) sont présentes dans la volaille, les abats, le jaune d’œuf, les légumes secs ou verts (épinard, brocoli, cresson), les germes de blé, les fruits et les produits laitiers (à consommer en petite quantité).

Tous ces conseils alimentaires entrent dans le cadre d’un changement plus global de votre hygiène de vie afin de conserver ou trouver un sommeil suffisant et de qualité : adoptez des horaires réguliers de coucher, pratiquez une activité physique dans la journée et pensez au rituel de la sieste...

Le sommeil prend soin de vous alors c’est le moment de le chouchouter ! 😊

Pour aller plus loin

  • 28/04/2022

    Les bases de l'alimentation santé

    Le naturopathe dispose d’une large gamme d’outils pour aider son client à retrouver son équilibre. Trois techniques sont cependant dominantes : l’alimentation diététique, la régulation des émotions et du stress et, enfin, l’exercice physique.
    Lire cet article Les bases de l'alimentation santé