LA MEDICATION POUR DORMIR : AMIE OU ENNEMIE ?

Qui n'a pas déjà rencontré des troubles du sommeil ? Qui n'a pas pas déjà eu recours à une médication pour dormir ?

L'insomnie, une maladie chronique des Français ?

Les chiffres sont parlants et reflètent bien l'évolution de notre société. La consommation de psychotropes en France est 4 fois supérieure à celle de nos voisins européens et nous place au 3e rang (Agence Française du médicament, 2017). Véritable problème de santé publique, aggravé par la crise post-Covid, les somnifères restent les médicaments les plus consommés hors de tout contrôle médical.

 

1. Le bilan

1/3 de la population est touchée par des problèmes de sommeil légers ou plus sérieux

  • L'usage augmente avec l'âge
  • Une consommation plus élevée chez les femmes
  • La consommation de psychotropes est placée en 3e position après l’alcool et le tabac
  • La prise en charge des insomnies représente 1/3 des ordonnances de médicaments psychotropes

 

 

 

Légers ou sévères, ces troubles du sommeil sont le miroir de notre monde moderne, notre environnement personnel et surtout professionnel : précarité du travail, restructuration des entreprises, course à la performance, confinements à répétition, stress, dépression, burn-out, contexte international anxiogène, contexte sanitaire, … autant de raisons qui affectent notre santé mentale avec un retentissement sans précédent sur notre sommeil.

Alors que DORMIR est tout aussi vital que de se nourrir. Contrairement à certaines idées reçues, surtout chez les adolescents et jeunes adultes, le sommeil n'est pas une perte de temps ! Bien au contraire, selon l'INSV (Institut National du Sommeil et de la vigilance), il est temps de valoriser le sommeil et de se préoccuper de ces troubles dans le cadre de la santé publique.

Un manque chronique de sommeil augmente notamment le risque d'obésité (modification des 2 hormones antagonistes liées à la faim, leptine et ghréline), l'hypertension, la fatigue, les troubles diurnes… et altère la santé mentale.

 

Petit rappel sur les missions du sommeil

Il garantit la régénération du corps et l'homéostasie, le maintien vital de l'équilibre de nos fonctions essentielles.

Mais aussi :

  • le système immunitaire,
  • la circulation sanguine,
  • la respiration,
  • l’irrigation cérébrale, etc.

Il a également un rôle anti-stress majeur, en éliminant les toxines accumulées dans l'organisme qui altèrent nos fonctions cérébrales.

 

2. Le recours à une médication pour dormir

Ce sont des médicaments qui ne procurent pas un sommeil équivalent au sommeil naturel. En augmentant le temps de sommeil, ils en perturberaient les cycles et les stades. La conséquence : une fatigue au réveil et un effet « groggy ».

D'après l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de Santé), 35% des premiers traitements aux benzodiazépines durent plus de 28 jours. Or, ils ne devraient pas être pris plus de 4 semaines.

 

Les effets des psychotropes

Ils apaisent provisoirement les troubles du sommeil mais ils peuvent également apporter des effets secondaires. Principal effet : la dépendance, quand on dépasse le temps de traitement, comme le souligne l'INSERM, et cela concernerait 70% des cas.

Quelques effets secondaires rapportés

  • Des troubles hépatiques
  • Une apathie, agressivité, la modification de l'humeur, l’apparition de signes dépressifs surtout s'il y a allongement du traitement.
  • La perte de mémoire, des troubles de la concentration, une baisse des performances
  • Des somnolences diurnes fréquentes
  • Des vertiges, des convulsions
  • Un effet « rebond » : une plus mauvaise qualité de sommeil qu'avant la prise de médicaments pour dormir
  • Un risque d'accoutumance si pris de façon prolongée
  • Une augmentation des risques d'accident de la route, multipliés par 8 si couplés avec de l'alcool, ce qui est déconseillé lors d’un traitement…

Ils ne règlent malheureusement pas le problème de fond, la cause des troubles. Ils doivent donc être consommés ponctuellement, pour aider dans un moment difficile, en respectant le temps conseillé.

Alors, qu’est-il possible de faire quand les troubles du sommeil deviennent chroniques ?

 

3. Les solutions naturelles

Il est important de prioriser un travail de fond avec votre médecin et votre naturopathe. Remédier à des insomnies, même chroniques, ne saurait se faire sans une bonne hygiène de vie : une alimentation adaptée, la pratique d’exercices physiques, de respirations comme la cohérence cardiaque, de la méditation, l’utilisation de rituels d’endormissement, respecter son rythme chronobiologique.

Outre l'hygiène de vie, voici quelques solutions naturelles de soutien que vous pouvez mettre en place

Les plantes aux propriétés sédatives, calmantes, telles que la Mélisse, la Passiflore, la Valériane, l’Aubépine…
En infusion, comprimés, teintures mères, extraits fluides de plantes fraîches ou même en spray, elles agissent sur le stress, la nervosité et les états anxieux. Elles améliorent la qualité du sommeil et réduisent la durée de l'endormissement.
En particulier, le Coquelicot ou Papaver rhoeas, pour ses effets hypnotiques, agit naturellement sur la nervosité et les troubles du sommeil.
Le Pavot de Californie ou Eschscholtzia californica, quant à lui, est souvent qualifié de "somnifère naturel". Il possède des vertus sédatives, anxiolytiques, hypnotiques et antispasmodiques. Il est particulièrement indiqué pour ses effets anti-cauchemars. Sa consommation n'entraîne pas d'addiction ou de risque d'accoutumance. Pour l'utilisation de ces plantes, il existe cependant certaines contre-indications, aussi il conviendra de se rapprocher de son médecin et de son naturopathe.

En Gemmologie : le bourgeon de tilleul ou Tilia tomentosa est un sédatif doux pour adultes et enfants. Il agira sur les troubles du sommeil, le stress, les états dépressifs et sur les ruminations de l'endormissement.

L'Aromatologie (huiles essentielles), telles que la Lavande vraie, le Petitgrain Bigarade, l'Orange douce… Ces huiles essentielles ont un effet relaxant. Elles sont bonnes pour le moral et agissent sur la nervosité.
La lavande vraie, en particulier, est l'huile essentielle indispensable qu'il faut avoir dans ses armoires. Elle possède nombres de vertus : tranquillisante, apaisante, décontractante musculaire, antispasmodique, antiinflammatoire, etc. Sans aucun risque notoire connu pour la lavande, l'utilisation des huiles essentielles est toutefois à manier avec précaution. Il conviendra de vérifier les contre-indications et de tester l'huile essentielle, avant toute application sur la peau, en déposant une goutte dans le pli du creux du coude pour observer une éventuelle réaction cutanée dans les 24 heures. En absence de réaction, elle pourra être appliquée. En massage, diluée dans une huile végétale, en application sur l'oreiller ou le plexus solaire, les poignets intérieurs, en diffusion, elle est parfaite en synergie avec le Petit grain Bigarade, l'Orange douce, la Camomille romaine ou la Marjolaine à coquille.

Les Fleurs de Bach : elles peuvent également être des alliées de choix pour équilibrer les états émotionnels perturbés, notamment le Tremble, le Charme, …

Toutes ces plantes associées avec les vitamines du groupe B (B3, B6, B7) et du magnésium auront la capacité d'améliorer la qualité de votre sommeil de façon naturelle.

Pour préserver l'état de votre sommeil, outre les solutions naturelles, optez chaque soir pour un tunnel de zénitude avec des rituels apaisants vous conduisant tout droit dans les bras de Morphée.
Alors prêt pour rattraper le wagon du bon sommeil ?

Lydie Grandin,

Naturopathe Experte monMartin

Vous voulez aller plus loin mais vous ne savez pas comment faire ?

L’équipe des experts monMartin est là pour vous accompagner dans votre démarche et vous donner des idées et des outils que vous pourrez mettre en pratique au quotidien dans des ateliers au sein de vos entreprises.

 

Sources :

https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/10-plans-gouvernementaux-sante-au-travail/article/plans-de-sante-au-travail-pst
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=point-consommationbenzodiazepines-france
https://www.inserm.fr/wp-content/uploads/media/entity_documents/inserm-ec-2012-medicamentspsychotropesconsommationspharmacodependances-synthese.pdf
https://www.louis-herboristerie.com/
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=somniferes-effets-secondaires
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/sommeil/insomnies-les-effets-indesirables-meconnus-des-somniferes_129305

https://www.vidal.fr/maladies/psychisme/insomnie/bien-utiliser-somniferes.html 
https://www.louis-herboristerie.com/

Autre source :
- Le grand livre de la naturopathie de Christian Brun, Editions Eyrolles, 2011

Faîtes-vous accompagner par les monMartin !

SIEGE SOCIAL

2, place de Touraine 78000 VERSAILLES

REGION IDF

104, boulevard de Sébastopol - 75003 PARIS

REGION NORD

143 rue d’Athènes, 59000 LILLE

REGION RHONE-ALPES

2 Place Antonin Poncet, 69002 LYON

REGION SUD-OUEST

39 Rue du Château d’Eau, 33000 BORDEAUX

REGION ARC MEDITERRANNEE

48 quai du Lazaret, 13002 MARSEILLE, Euromed Center – Calypso

Suivez-nous

SIEGE SOCIAL

2, place de Touraine 78000 VERSAILLES

REGION IDF

1 rue des Augères, 77520 DONNEMARIE-DONTILLY

REGION NORD

143 rue d’Athènes, 59000 LILLE

REGION RHONE-ALPES

2 Place Antonin Poncet, 69002 LYON

REGION SUD-OUEST

39 Rue du Château d’Eau, 33000 BORDEAUX

REGION ARC MEDITERRANNEE

48 quai du Lazaret, 13002 MARSEILLE, Euromed Center – Calypso

Contact

bonjour@monmartin.fr
06 44 66 56 60
Admin.monMartin
Expert.monMartin
Collaborateurs.monMartin
DRH.monMartin
monMartin.fr tous droits réservés 2019 - Mentions légales
Création de site internet par JAG